huile de cbd en cuisine planche avec légumes couteau citron

Categories:

La cuisine a toujours été un terrain privilégié pour expérimenter et explorer les tendances. De nombreux chefs et pâtissiers, ainsi, explorent même la science et la limite des ingrédients pour composer et recomposer des plats. Peu surprenant, alors, qu’une molécule à la popularité grandissante comme le CBD se retrouve en cuisine. Pourquoi chercher à incorporer le cannabidiol à ses recettes et comment faire ?

Comment le CBD s’est-il ajouté aux recettes de cuisine ?

Incorporer du cannabidiol dans son alimentation n’est pas une nouveauté. De temps ancestraux, les rituels et traditions incluent, en Inde notamment, des boissons au CBD. Pour autant, cette expérimentation culinaire a gagné en popularité dans les dernières années. D’abord venu des États-Unis, cela se fait avec du cannabis. Peu après, le cannabidiol s’installe également. En effet, la molécule, découverte dans les années 90, se popularise dans les années 2000 et 2010. 

Depuis, le CBD se trouve de plus en plus facilement dans un grand nombre de produits. Des boutiques spécialisées proposent ainsi un catalogue de multiples produits, allant de tisane à de l’huile de CBD. Chacun des dérivés du CBD, en effet, peut simplement s’utiliser en cuisine. Cette tendance n’est pas uniquement due à une mode américaine, car elle s’explique aussi par une réelle appréciation des effets du CBD.

Pourquoi cuisiner avec du CBD ?

Pour les amateurs de cannabidiol, en effet, intégrer la molécule à leur alimentation est un moyen simple de l’ajouter à leur routine. Cela se révèle particulièrement utile, par exemple, pour ceux qui n’aiment pas la tisane ou souhaitent varier les modes d’administration. Ils profitent ainsi des effets de l’huile de CBD, entre autres, utilisée notamment pour des raisons de bien-être. 

Le cannabidiol, en effet, est apprécié de nombreux consommateurs pour les bénéfices suivants :

  • atténuer les crises d’anxiété ;
  • réduire les troubles du sommeil, notamment les insomnies ou les cauchemars ;
  • améliorer les sensations de douleurs, notamment articulaires, par ses propriétés anti-inflammatoires ;
  • booster le corps grâce aux nombreux nutriments dans le CBD, tels que la vitamine E, le magnésium ou le fer. 

Conseils de cuisine pour bien utiliser son CBD

Le CBD en cuisine n’aura pas des effets aussi prononcés que s’il était consommé directement à la pipette ou en gélule. Pour autant, c’est une manière efficace de l’incorporer simplement dans ses habitudes. Il y a toutefois quelques directives à suivre pour être certain de bénéficier de tous les avantages possibles de la molécule. En effet, le cannabidiol doit être préparé de certaines façons pour que les bénéfices des composants de la molécule soient toujours efficaces. 

Une fois que les conseils seront assimilés, il n’y aura plus qu’à s’essayer soi-même à la cuisine au CBD, pourquoi pas afin de répliquer des desserts tels que celui du chef Conticini. Si le sucré n’est pas forcément au goût du consommateur de CBD, la molécule se prête tout à fait à tout type de recettes. Les plats tels que des sautés de légumes, du poisson, des gâteaux au chocolat ou même de simples vinaigrettes pour salade peuvent s’agrémenter de CBD. 

Avant d’en arriver à recréer des recettes de chef comme à faire de simples préparations, en tout cas, voici quelques instructions à suivre :

  • Le CBD supporte mal la chaleur directe, car cela change sa composition et réduit l’efficacité de ses composants, tels que les terpènes. Par conséquent, mieux vaut ajouter le CBD en fin de cuisson et veiller à ne pas dépasser les 160-180 degrés Celsius s’il passe au four.
  • La molécule a besoin d’un corps gras pour qu’elle s’active, aussi mieux vaut ajouter à la préparation un ingrédient gras tel que de l’huile de coco ou du beurre. Des ingrédients tels que de la crème entière ou du lait peuvent aussi aider à activer le CBD.

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.