skuff cannabis

Categories:

Le skuff est connu pour être la forme de cannabis la plus concentrée qui existe sur le marché… Et cela n’est pas un mythe ! Le skuff, aussi nommé pollen, contient une concentration en THC bien plus importante que celles des feuilles de chanvre séchées. Le skuff se présente sous la forme d’une poudre verte ou jaune… Mais comment extraire soi-même du skuff ? Vous cherchez à fabriquer votre propre skuff, mais vous ne savez pas comment procéder ? Vous êtes au bon endroit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que le skuff ?

Le skuff est la substance qui résulte de l’extraction de la résine provenant des feuilles ou des fleurs de cannabis. Aussi nommé pollen, le skuff provient majoritairement des plantes femelles qui sont plus riches en trichomes glandulaires. En effet, le skuff est essentiellement composée de trichomes. Pour obtenir ce pollen si apprécié pour son effet sur le corps et l’esprit, on utilise un tamis plus grossier que pour le haschich. Pourquoi ? Afin d’isoler la résine du reste de la plante et de récupérer une substance qui contient ainsi beaucoup plus de THC. Le haschich est, lui aussi, fabriqué à partir de cette même substance, cependant il est traité différemment. Le skuff se caractérise par une concentration importante en THC qui peut atteindre entre 20 à 30 % selon les variétés !

Ce dérivé de la marijuana se présente sous la forme d’une poudre plus ou moins compacte et collante qui peut se disperser lorsqu’on la manipule. Sa couleur oscille entre le vert et le jaune selon les variétés. Le haschich est, quant à lui, d’une couleur plus foncée, tirant davantage vers le brun. Le produit fini est également plus compact et solide. Mais pourquoi le skuff est-il tant apprécié par les consommateurs de cannabis ? Tout simplement car ce dernier est très puissant, car il est très concentré en THC ! Ses effets psychoactifs sont donc particulièrement recherchés par les consommateurs. Mais ce n’est pas tout. Ce dérivé du cannabis est aussi apprécié pour une autre de ses particularités : son goût ! En effet, le skuff est très sucré contrairement au haschich qui est souvent acide.

Comment fabriquer du skuff ?

Les consommateurs de cannabis qui utilisent un grinder savent bien ce qu’est le skuff. Pourquoi ? Car quand ces derniers utilisent un grinder, une poudre s’accumule dans le fond. C’est bien cette fameuse poudre que l’on nomme pollen ou skuff. C’est là que se trouve une vraie mine d’or de THC !
Bien évidemment, les vrais amateurs ne se contentent pas de ce petit dépôt de poudre pour apprécier les effets du skuff… Pour en fabriquer, il y a une autre méthode comme nous allons le découvrir !

Le tamisage

Pour extraire le skuff, il faut tout d’abord s’équiper d’un récipient comme une boîte hermétique ainsi que d’un tamis. Le tamis peut aussi être remplacé par de la toile à beurre qui est également très efficace. Une fois ces deux objets rassemblés, il faut procéder au tamisage des feuilles de cannabis séchées. Attention, pour ne pas perdre de matière, il est important de bien fixer votre tamis ou votre feuille de beurre au-dessus de votre boîte. Le tamisage pourra alors débuter.

Cela peut prendre plusieurs minutes et il peut être nécessaire d’effectuer plusieurs passages. Une fois le tamisage effectué, le pollen pourra être récupéré. Ce dernier aura tendance à se disperser ou à coller aux parois, il est donc nécessaire de le rassembler…

Le pressage

Pour “rassembler” le pollen, il existe deux façons de procéder. La première technique consiste à mettre le skuff dans une poche plastifiée bien fermée puis à l’emballer dans du papier. Il faut alors passer le paquet sous l’eau chaude puis le placer au four traditionnel durant 10 minutes. Une fois ce délai écoulé, il ne reste plus qu’à presser le paquet ! La deuxième technique consiste à compresser le paquet contre le mur.

Pour cela, il suffit de placer le pollen dans du papier aluminium puis de fixer le paquet entre une porte et un mur. Il ne reste plus qu’à fermer la porte et à patienter quelques minutes afin que la pression exercée permette de compresser le skuff.

Que faire avec le skuff ?

Fabriquer du skuff est une chose, mais encore faut-il savoir quoi en faire ! Le skuff peut être consommé de différentes façons afin de correspondre aux envies et préférences de tous les consommateurs.

Utiliser le skuff dans les joints, les douilles et les bangs

La première façon de consommer le skuff consiste tout simplement à en ajouter un peu au moment de rouler un joint ou de préparer une douille ou un bang. Le fait d’ajouter un peu de pollen rendra le joint ou la douille encore plus puissant et les effets seront décuplés…

Vaporiser le skuff

Le skuff peut également être placé dans un vaporisateur. En effet, il est tout à fait possible d’utiliser un vaporisateur pour essences de fleurs ou un vaporisateur pour cannabis pour consommer le pollen. Pour cela, il suffit de placer le skuff dans le vaporisateur, de faire chauffer et d’absorber la vapeur. Attention, comme évoqué précédemment, le skuff est très puissant, il vaut donc mieux ne pas trop abuser sur la quantité !

Diluer le skuff dans une boisson chaude

Enfin, dernière option : diluer le skuff dans un café ou un chocolat chaud ! Cette méthode est également très efficace pour activer les cannabinoïdes et ressentir les effets du skuff. Mais attention, cela ne fonctionne qu’avec les boissons chaudes alors pas question d’utiliser le pollen dans un verre de limonade ou dans un thé glacé !

Utiliser le skuff en cuisine

Si vous préférez cuisiner et que vous aimez le chanvre, vous pouvez utiliser le skuff pour l’ajouter à vos plats. Le goût sucré est très apprécié par de nombreux consommateurs ! Mais encore faut-il savoir dans quelle recette placer la poudre… Une simple recherche internet devrait vous aiguiller !

Par ailleurs, sachez que vous pouvez vous tourner vers toutes les préparations compatibles avec le cannabis ordinaire. L’une des recettes les plus réputées est le canabeurre… Mais attention, ce produit est à consommer avec modération car ses effets peuvent être très intenses !

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.