culture serre cannabis

Categories:

Si vous consommez du cannabis thérapeutique ou du CBD régulièrement, vous vous êtes sans doute déjà demandé si vous pouviez faire pousser du chanvre chez vous. La législation française sur le cannabis n’est pas toujours particulièrement claire puisque le cannabis y est interdit, mais pas le CBD. Pour autant, les particuliers n’ont pas le droit de faire pousser du CBD ou du chanvre chez eux, même si sa consommation est autorisée. Explications.

Quelle est la différence entre le cannabis, le CDB et le chanvre ?

Le cannabis est une plante qui se divise en trois éléments distincts :

  • La fleur de cannabis
  • La plante de cannabis
  • La feuille de chanvre

La fleur de cannabis est ce que les amateurs de joints fument. Il faut la faire sécher avant de pouvoir la consommer. À l’intérieur de cette fleur, on retrouve deux principes actifs importants : le THC et le CBD.

Le THC est le principe actif qui a valu au cannabis son interdiction. Il est à l’origine des altérations de comportement après avoir fumé du cannabis. C’est un psychotrope qui peut avoir des conséquences graves et importantes sur la santé à long terme.

Le CBD est un principe actif aussi présent dans la fleur de cannabis, mais il est très bon pour la santé. Il permet de lutter contre le stress, l’insomnie, les inflammations et bien d’autres problèmes. Sa consommation est autorisée en France et certaines plantes de cannabis ont été modifiées pour ne contenir que du CBD et plus du tout de THC.

Enfin, la plante de cannabis est aussi cultivée dans le monde entier pour diverses utilisations. On utilise sa fibre pour fabriquer des vêtements et ses feuilles dans certaines préparations culinaires. La plante de cannabis est alors appelée chanvre pour ne pas être confondue avec celle de cannabis, c’est-à-dire celle qui est cultivée pour ses fleurs. Le chanvre ne donne pas de fleur et ne produit pas de THC.

Peut-on faire pousser du cannabis en France ?

Actuellement, la culture de cannabis est autorisée en France, à condition d’être industrielle. Les particuliers n’ont donc pas le droit de planter du cannabis chez eux, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Il est d’ailleurs impossible de se procurer légalement des graines de cannabis quand on n’est pas un agriculteur.

Pour avoir le droit de faire pousser du cannabis, un agriculteur doit s’assurer que les plantes de chanvre qu’il cultive ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC. Il existe des variétés de chanvre autorisées et leur production est très encadrée par la loi. L’État conseille même aux agriculteurs qui souhaiteraient produire du chanvre de prévenir la gendarmerie en apportant tous les papiers nécessaires. Cela afin d’éviter de mauvaises surprises et de faciliter les contrôles.

Où trouver des graines de cannabis pour une culture industrielle ?

Pour les particuliers, il est impossible d’acheter des graines de cannabis légalement en France. Pour les agriculteurs, l’obtention de ces graines est évidemment très encadrée afin de s’assurer qu’aucune plantation de cannabis ne dépassera le taux légal de THC. Pour se procurer des graines de cannabis, les agriculteurs doivent donc se rapprocher de la coopérative HEMP-it, seule coopérative de producteurs de chanvre en France.

Hemp-it n’est habilité à distribuer que certains types de graines. Les variétés de chanvre les plus répandues en France sont celles autorisées par le gouvernement : Epsilon 68, Felina 34, Beniko, etc. Quand un agriculteur souhaite obtenir des graines de cannabis, il doit en faire la demande par écrit. Il doit joindre certains documents et une déclaration sur l’honneur. Le dossier sera transmis au ministère de l’Intérieur pour que l’emplacement de la culture de cannabis soit connu.

Un agriculteur peut-il vendre des graines de cannabis ?

La culture du chanvre en France n’est autorisée que si elle vise à produire des fibres de chanvre ou des graines de cannabis. Les fibres sont ensuite utilisées pour produire différents matériaux. De leur côté, les graines sont aussi étroitement encadrées par la loi. D’abord, un agriculteur n’a pas le droit de les vendre sans passer par la coopérative Hemp-it. Ensuite, ces graines doivent évidemment correspondre aux variétés autorisées en France.

Cultiver du cannabis en intérieur ou culture du cannabis en serre ?

La culture du cannabis en France n’est pas très répandue. L’encadrement très strict de la production de chanvre et l’intérêt limité des Français pour le cannabis sans THC pourraient l’expliquer, mais ce n’est pas la seule raison. En fait, le climat français ne se prête tout simplement pas vraiment à la culture du cannabis.

Le chanvre a besoin d’un climat quasiment tropical pour pousser. Il faut donc une humidité et une chaleur bien contrôlées. La culture en serre semble donc tout indiquée quand on veut faire pousser du cannabis. Malheureusement, le cannabis a aussi besoin d’une exposition très importante à la lumière du soleil.

En France, la quantité de soleil ne suffit pas. D’abord parce que le soleil ne tape pas assez fort et que le mauvais temps est trop fréquent. Ensuite, parce que la durée des journées varie énormément d’une saison à l’autre. L’été apporte souvent suffisamment de soleil, mais certainement pas les autres saisons. Voilà pourquoi le cannabis est surtout cultivé en intérieur avec un éclairage à UV artificiels. La culture de cannabis coûte donc cher.

Qu’est-ce que je risque si je me lance dans la plantation de cannabis ?

Si vous êtes un agriculteur et que vous respectez toutes les conditions nécessaires, vous ne risquez rien. Si vous prévenez bien les autorités de votre commune et que vous entretenez de bons rapports, vous n’aurez pas de soucis particuliers. Certes, les contrôles sont plus fréquents dans une plantation de cannabis que dans un champ de maïs, mais c’est une activité autorisée.

En revanche, si vous êtes un particulier et que vous décidez de faire pousser du cannabis, vous risquez gros. En théorie, vous encourez jusqu’à 20 ans de prison et 7 500 000 € d’amende ! Ne croyez pas les légendes urbaines qui racontent que la culture de cannabis est tolérée quand c’est pour sa consommation personnelle. Un juge pourrait choisir de vous prouver le contraire.

Enfin, cette loi s’applique également sur la culture de cannabis autorisé industriellement. Même si vos plantes de cannabis ne produisent pas de THC et qu’elles correspondent aux variétés autorisées, vous n’avez pas le droit de les cultiver en tant que particulier.

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.